Naviguer est devenu un rêve de plus en plus partagé par les Français. Pour le plaisir ou pour relever un défi, cette activité permet de ressentir une sensation de liberté. Néanmoins, il est nécessaire de suivre une formation afin d’obtenir le permis bateau adapté à l’environnement choisi : lac, rivière, canal ou mer.

Connaissez-vous tous les types de permis bateau ?

Pour prendre la barre de gouvernail d’un yacht, d’un bateau de plaisance ou d’un autre navire à moteur, trois types de permis nautiques sont requis : le permis côtier, le permis hauturier et le permis fluvial.

Dans le meme genre : Est-ce que les Allemands aiment la France ?

Le permis côtier

Le permis côtier correspond à l’ancien permis A (avant 1993) et est délivré par la direction départementale des Affaires maritimes. Il est le premier niveau du permis bateau et permet de naviguer de jour et de nuit à une distance maximale de six miles nautiques d’un abri. Ce permis est accessible à toute personne de plus de 16 ans, mais des dispositions spécifiques sont prévues pour le passage du permis bateau à Marseille en conduite accompagnée avant 16 ans.

Le permis hauturier 

Pour obtenir le permis hauturier, il est nécessaire d’être titulaire du permis côtier. Cependant, si le candidat souhaite passer directement le permis hauturier sans ce prérequis, il devra effectuer des tests supplémentaires. Une fois le permis hauturier obtenu, le candidat pourra naviguer sans restriction de distance.

Avez-vous vu cela : Voyagez en croisière : luxe, aventure et détente sur mer

Le permis fluvial

Le permis fluvial autorise à conduire des bateaux de 20 mètres de longueur maximum sur les fleuves, les lacs et les rivières. Si les embarcations dépassent cette taille, il est nécessaire d’obtenir l’extension « grande eaux intérieures », ouverte à partir de 18 ans, alors que le permis fluvial est accessible à partir de 16 ans.

Comment se préparer et passer le permis bateau ?

Pour passer le permis côtier, il est nécessaire de s’inscrire auprès d’un bateau école et de fournir :

  • une demande, 
  • une photo d’identité, 
  • deux timbres fiscaux, 
  • un certificat médical de moins de 6 mois. 

L’examen se compose d’une formation théorique (code bateau, similaire au code de la route) et d’une formation pratique d’un minimum de trois heures. L’épreuve se déroule dans un centre agréé où le candidat devra regarder une vidéo et répondre à un questionnaire via un boîtier électronique. Pour passer l’examen et suivre la formation, il faut prévoir un budget approximatif de 350 €.

Depuis plus de 20 ans, Narvik est un centre de formation reconnu pour l’obtention du permis bateau mer. Avec un tarif à 299 €, Narvik offre un accès de 6 mois au cours QCM en ligne avec 1200 questions, des livrets candidats et une certification incluse ainsi qu’un forfait réussite. Le cours est adapté à tous les niveaux et toutes les expériences, et comprend des exercices pratiques pour vous permettre de vous entraîner à la navigation.

Passer le permis hauturier

Pour passer le permis hauturier, il faut s’inscrire dans un bateau-école. Pour ce faire, un timbre fiscal de 38 € est demandé. La formation théorique dure environ 1 heure 30 et consiste à valider la maîtrise des cartes maritimes ainsi qu’à répondre à un QCM. Le coût de l’examen avec formation préalable s’élève à environ 300 €. Si on souhaite passer le permis hauturier en candidat libre, le montant total à payer est de 67 € (timbre fiscal + matériel).

Passer le permis fluvial

L’examen pour le permis fluvial comporte une épreuve théorique et une épreuve pratique. Les titulaires du permis côtier sont exemptés de l’épreuve pratique. Pour s’inscrire, il faut fournir deux timbres fiscaux de 38 € et 70 € ou un seul timbre fiscal de 38 € si le postulant possède déjà un permis de plaisance option côtière. Il est nécessaire de suivre une formation pour passer l’examen, car il n’est pas autorisé de passer le permis fluvial en candidat libre. Une fois l’épreuve théorique validée, le candidat a un maximum de 18 mois pour réussir l’épreuve pratique.